Les différentes allergies

 

On distingue plusieurs types d’allergies : respiratoires, alimentaires et croisées. Ces réactions allergiques entraînent de nombreux symptômes chez la personne exposée à un allergène, et ce suivant la cause et le type d’allergie.

 

Le type et la gravité d’une allergie varient d’une personne à l’autre. Il peut s’agir d’une allergie résultant de la prise d’un médicament ou d’un aliment particulier, ou encore suite à une exposition à une atmosphère spécifique. Le corps devient généralement allergique lorsque le système immunitaire montre une mauvaise réaction contre certaines substances et certains facteurs externes, car il les traite comme une sorte de menace ou de danger pour le corps.

 

Quels sont les différents types d’allergies ?

 

 

  • Allergie respiratoire et de contact

 

 

Lorsqu’une personne souffre de réactions allergiques à une substance spécifique, son système immunitaire produit des anticorps qui identifient l’allergène et le traite comme un élément nocif, bien qu’il ne le soit pas, ce qui mène à la libération d’histamine et de substances. 

 

L’allergie peut provoquer différents symptômes qui peuvent apparaître sur la peau (eczéma, urticaire), dans les sinus (rhinite allergique), dans les yeux (conjonctivite), dans les voies respiratoires (asthme) et dans le système digestif. 

 

Le degré de gravité de la sensibilité diffère d’une personne à l’autre, car la sensibilité peut aller d’une légère stimulation à l’anaphylaxie, une urgence qui peut causer la mort. L’allergie ne peut pas être complètement guérie, cependant il existe des traitements qui aident à apaiser les symptômes.

 

Les principaux responsables de l’allergie respiratoire sont les acariens, les pollens, les poils d’animaux et plus rarement les moisissures et les venins d’insectes.

 

 

  • Les acariens

 

 

L’allergie aux acariens est une réaction allergique aux petits insectes vivant souvent dans la poussière domestique. Les signes d’une allergie aux acariens courants comprennent les éternuements et l’écoulement nasal. Certaines personnes présentent également des signes d’asthme, avec entre autre une respiration sifflante et des difficultés respiratoires.

 

Les acariens se nourrissent de cellules de la peau qui se séparent des humains et prospèrent dans des environnements chauds et humides. Dans la majorité des maisons, des éléments tels que les tissus d’ameublement, les meubles rembourrés et les tapis offrent un environnement excellent pour les acariens.

En prenant des mesures pour réduire le nombre d’acariens dans votre maison, vous pouvez contrôler la sensibilité des acariens. Des médicaments ou d’autres traitements sont parfois nécessaires pour soulager les symptômes et gérer l’asthme.

 

  • Les pollens

 

Les maladies allergiques, appelées aussi allergies printanières, sont courantes au printemps et les personnes sensibles aux pollens en souffrent.

 

Le pollen est l’une des principales causes d’allergies chez un grand nombre de personnes allergiques. Il se trouve dans l’air extérieur à la maison et se transporte dans l’atmosphère sur de longues distances depuis les jardins, les champs et les forêts.

 

Les symptômes de l’allergie au pollen se traduisent par une rougeur des yeux, une augmentation des écoulements lacrymaux, des démangeaisons nasales, un nez bouché, mais également des éternuements sévères, des manifestations de fatigue et une mauvaise concentration.

 

 

  • Les poils d’animaux

 

 

De nombreuses personnes sont allergiques aux animaux de compagnie à cause de certains allergènes auxquels elles ont déjà été exposées, sachant que les personnes qui souffrent d’asthme et d’allergies sont les plus susceptibles. C’est pourquoi il est nécessaire d’éviter tout contact avec les animaux autant que possible.

 

Les allergènes d’animaux de compagnie sont nombreux dont les plus importants se traduisent par l’exfoliation de leur peau pendant la régénération, la fourrure et les poils volants, comme les chats, les chiens, les chevaux, etc.

 

L’allergie aux poils d’animaux se traduit par des manifestations cutanées ou respiratoires telles que : écoulement nasal, rougeur des yeux, toux, eczéma, urticaire et bien d’autres.

 

 

  • Allergie alimentaire

 

 

L’allergie alimentaire est une réaction du système immunitaire qui survient juste après avoir mangé un aliment particulier. Même une petite quantité de nourriture peut provoquer des allergies, déclencher des signes et des symptômes tels que des problèmes gastro-intestinaux, de l’urticaire ou un gonflement des voies respiratoires. 

 

En outre, certaines allergies alimentaires peuvent provoquer des symptômes graves ou une réaction potentiellement mortelle connue sous le nom d’hypersensibilité.

 

L’allergie alimentaire peut toucher les enfants et les adultes. Bien qu’il n’y ait pas de traitement, certains enfants se débarrassent des allergies alimentaires au fil du temps et avec l’âge.

 

Il ne faut surtout pas confondre l’allergie alimentaire avec les réactions les plus courantes connues sous le nom d’intolérance alimentaire. Bien que l’intolérance alimentaire soit gênante, il s’agit d’une affection moins grave qui n’est pas liée au système immunitaire.

 

Les réactions allergiques à un type particulier de nourriture peuvent ne pas être graves, mais peuvent être pénibles pour certains. Pour d’autres, les réactions allergiques d’origine alimentaire peuvent être une expérience effrayante et potentiellement mortelle. 

 

Les signes et symptômes d’allergies alimentaires

 

Les symptômes d’allergies alimentaires surviennent en général en quelques minutes ou dans les deux heures qui suivent la consommation d’aliments nocifs.

 

Les signes et symptômes les plus courants d’allergie alimentaire comprennent :

 

  • Picotements ou démangeaisons dans la bouche,
  • Urticaire, démangeaisons ou eczéma,
  • Gonflement des lèvres, du visage, de la langue, de la gorge ou d’autres parties du corps,
  • Respiration sifflante, congestion nasale ou difficulté à respirer,
  • Douleurs abdominales, diarrhée, nausées ou vomissements,
  • Étourdissements, vertiges ou évanouissements.

 

Lorsque vous êtes allergique à un aliment particulier, votre système immunitaire distingue à tort un aliment ou une substance particulière dans l’aliment comme étant une chose nocive. En effet, le système immunitaire stimule les cellules à libérer un anticorps appelé immunoglobuline E (IgE) pour neutraliser les aliments ou les allergènes qui s’y trouvent (l’allergène).

 

La prochaine fois que vous mangerez la moindre quantité de cet aliment, l’anticorps IgE le détectera et indiquera à votre système immunitaire de libérer un produit chimique appelé histamine, ainsi que d’autres produits chimiques, dans la circulation sanguine. Ces produits chimiques provoquent des symptômes d’allergies.

 

Les principaux aliments allergènes

 

Pour les adultes, la plupart des types d’allergies alimentaires sont déclenchées par certaines protéines présentes dans les aliments suivants :

 

  • Poissons corticaux, surtout le crabe, le homard et les crevettes
  • Pistaches
  • Noyer, comme le noyer et les noix de pécan
  • Poisson

 

Pour les enfants, les protéines stimulent généralement la sensibilité nutritionnelle, et ces protéines sont présentes dans ces aliments :

 

  • Pistaches
  • Noyer
  • Oeufs
  • Lait de vache
  • Blé
  • graines de sésame
  • Soja

 

 

  • Allergies croisées

 

 

On peut aussi trouver des allergies croisées. Dans ce cas, quand le patient est allergique à quelque chose, le fait qu’il soit en contact avec un allergène similaire à celui auquel il est allergique peut provoquer les mêmes manifestations allergiques. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *