Nos conseils pour éviter ou traiter la cystite

La cystite est une infection de la vessie causée par la présence d’une grande quantité de bactéries comme l’Escherichia coli. Il faut dire que la cystite touche principalement les femmes, car le méat urinaire est proche de l’anus où sont présentes les bactéries. En effet, environ 20 à 40 % des femmes ont déjà eu au moins une infection urinaire au cours de leur vie, ce qui est plus rare pour les hommes.

 

Les symptômes de la cystite sont faciles à reconnaître. En effet, vous ressentirez une envie fréquente d’uriner, des picotements ainsi qu’une sensation de brûlure lorsque vous urinez. Ces symptômes sont dus à une inflammation de la muqueuse de la vessie. Pouvant être gênante et douloureuse, la cystite peut aussi avoir des conséquences bien plus sérieuses si elle s’étend à l’ensemble de l’appareil urinaire.

 

Il est alors nécessaire d’avoir recours à une analyse des urines et une prise en charge médicale adaptée. Le traitement de la cystite repose sur la prise d’antibiotiques.

 

Bien qu’il n’existe pas de solution miracle afin d’éviter les récidives d’infections urinaires, quelques conseils simples permettent de prévenir ce désagrément :

 

 

  • S’hydrater convenablement et uriner régulièrement 

 

Afin d’éviter que les bactéries responsables de la cystite ne stagnent trop longtemps dans la vessie, il est primordial de bien s’hydrater et de boire au moins 1,5 litre à 2 litres d’eau par jour. 

 

Allez aux toilettes dès que vous en ressentez le besoin et ne vous retenez pas trop longtemps. En effet, uriner toutes les 2 à 3 heures permet de réduire la multiplication des micro-organismes pathogènes. 

 

D’ailleurs, saviez-vous que le risque de cystite est plus important en été ? En effet, la transpiration est plus importante en période estivale et on a tendance à uriner moins. Il est donc important de boire plus d’eau en cas de fortes chaleurs.

 

 

  • Uriner après chaque rapport sexuel

 

Après chaque rapport sexuel, pensez à aller systématique aux toilettes pour uriner. En effet, vous favorisez ainsi l’évacuation des microbes et des bactéries responsables des infections comme la cystite.

 

 

  • Adopter une bonne hygiène intime

 

Adopter une bonne hygiène intime limite la multiplication des bactéries. Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser un savon au pH neutre ou acide et de changer quotidiennement de sous-vêtements en coton. Évitez également les douches vaginales ou encore les produits d’hygiène parfumés, car ils peuvent perturber la flore vaginale, l’affaiblir, et augmenter les risques d’infection.

 

Pensez également à adopter les bons gestes aux toilettes. Après avoir uriné ou après les selles, pensez à toujours vous essuyer d’avant en arrière et non l’inverse, afin de limiter la propagation de microbes.

 

 

  • Évitez à tout prix la constipation

 

La constipation est l’une des multiples raisons qui entraînent une cystite. En effet, pendant la constipation, les matières fécales stagnent dans le rectum plus longtemps que d’ordinaire, favorisant ainsi la prolifération microbienne dans le rectum. Pour éviter au mieux la constipation, adoptez une alimentation saine et riche en fibres.

 

 

  • La canneberge : votre alliée contre les infections urinaires

 

La canneberge peut être très efficace pour vous permettre d’éviter les cystites. Disponible sous toutes les formes (capsules, comprimés, gélules, jus ou fruit, etc.), la canneberge a un effet antiadhésif qui empêche la bactérie « Escherichia coli » de s’accrocher aux parois vésicales, évitant ainsi une multiplication de microbes causant la cystite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *