Qu’est-ce que la morphonutrition ?

Quand vous souffrez de surpoids, parfois vous accumulez les régimes mais aucun n’est vraiment efficace. Connaissez-vous la morphonutrition ? Les détails.

Avec la morphonutrition, oubliez la balance mais comptez plutôt les centimètres perdus. En fait, cette méthode mise sur l’adaptation de l’alimentation à sa morphologie, d’où son nom d’ailleurs. L’efficacité de la morphonutrition se base aussi sur l’étude des cellules grasses de l’organisme ou adipocytes. En effet, leur localisation ainsi que leur comportement varient en fonction de la morphologie. Il se pourrait ainsi qu’elles soient localisées sur le haut du corps, on parle alors de localisation androïde. On peut aussi les détecter sur le bas du corps, on parle alors de localisation gynoïde.

A chaque morphotype son régime

Avec la morphonutrition, le régime dépend en fait du morphotype ainsi que des symptômes associés comme les troubles digestifs ou encore les problèmes de circulation sanguine. Pour les personnes ayant un profil androïde, les régimes peuvent consister à manger en petite quantité et à supprimer les glucides ayant un indice glycémique élevé. Si le surpoids est moins de 5 kg chez les hommes et 3 kg chez les femmes, la reprise d’une activité physique intense est conseillée ainsi que le prise de gélules d’acide linoléique avec du thé vert et du révestranol. Si le surpoids est supérieur à 10 kg, il faut consommer du ginseng, du charbon végétal, de la mélisse ou encore de la valériane et bien gérer la nervosité. Au-delà de 20 kg, il faut privilégier les graisses riches en AG insaturés, les glucides à IG, le soja, les gélules d’ail et du café vert.

Pour les personnes ayant un profil gynoïde, surtout les femmes, l’alimentation à privilégier dépend de la silhouette. Si l’individu a une silhouette en violon ou qu’il est sujet à une rétention d’eau, il est conseillé de choisir des aliments à IG bas et à réduire la consommation de sel. Par ailleurs, n’oubliez pas de consommer du thé vert, du fenugrec ou encore du thé vert. Pour une personne ayant un buste mince mais des fesses et des cuisses présentant de la graisse et de la cellulite, il est aussi recommandé de réduire la consommation de graisses saturées. Si la personne a des chevilles épaisses et des jambes lourdes, il faut privilégier la consommation de protéines maigres mais réduire la consommation de sel. Il faut aussi prendre des compléments alimentaires comme du thé vert, du fenugrec ou encore de la vigne rouge.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *